img
img

Denis SASSOU N’GUESSO est né en 1943 à Edou, dans le département de la Cuvette. Il fait ses études primaires à Fort-Rousseau, avant de se retrouver à Mbounda, dans le département du Niari, pour une formation d’enseignant.

En 1960, il s’engage dans la nouvelle armée congolaise qui se met en place, après l’indépendance. Il suit une formation militaire en Centrafrique, puis en Algérie et en France où il sort de l’Ecole interarmes avec le grade de sous-lieutenant. Il intègre les parachutistes et devient à 25 ans, chef des troupes aéroportées congolaises.

Après la prise du pouvoir par Marien NGOUABI en 1968, SASSOU N’GUESSO est membre du CNR (conseil national de la révolution). Il adhère au Parti Congolais du Travail à sa création, le 31 décembre 1969 et est élu membre du comité central. Quelques mois plus tard, il est membre du Bureau politique chargé de la coordination des activités des organisations des masses.

En 1972, il est secrétaire du Comité central chargé de la commission permanente à l’armée.

En 1975, il est membre de l’Etat-major spécial révolutionnaire du PCT. A la mort de Marien NGOUABI, en mars 1977, SASSOU N’GUESSO devient premier vice-président du Comité militaire du Parti, chargé des activités du Parti et ministre de la Défense et de la Sécurité.

Le 5 février 1979, YHOMBY est renversé. A l’issue du congrès du PCT, Denis SASSOU N’GUESSO est élu Président du Parti Congolais du Travail. Il devient le nouveau chef de l’Etat.

En 1986, il est élu 23ème président en exercice de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), à 43 ans. Durant son mandat, il initie plusieurs actions pour lutter efficacement contre le régime d’apartheid en Afrique du Sud. Il crée le fond Africa et organise le premier symposium international des écrivains contre l’apartheid en mai 1987, à Brazzaville.

En 1988, sous l’instigation de SASSOU N’GUESSO, Brazzaville abrite les négociations quadripartites Etats-Unis-Angola-Cuba-Afrique du sud qui aboutiront à l’indépendance de l’actuelle Namibie au retrait des troupes sud-africaines et cubaines d’Angola et à la chute de l’Apartheid, qui conduit Nelson MANDELA au pouvoir en Afrique du Sud en 1994.

En 1991, il lance la conférence nationale souveraine qui fixe la date des élections générales et présidentielle à l’issue de ses travaux.

Eliminé au premier tour des élections présidentielles en 1992, SASSOU N’GUESSO choisit de soutenir au 2ème tour Pascal LISSOUBA contre Bernard KOLELAS, LISSOUBA est élu président de la République. Mais en désaccord avec ce dernier, il s’installe à Oyo, son village, dans la Cuvette avant de passer 18 mois en France jusqu’au 17 janvier 1997, date de son retour triomphal à Brazzaville via Kinshasa par le régulier de Sabena.

Son retour d’exil est un véritable triomphe. Il est chaleureusement accueilli par une véritable marée humaine. Mais la guerre du 5 juin au 15 octobre 1997 l’empêche, hélas, de retrouver le pouvoir par les urnes, comme cela semblait se dessiner. Suite à la défaite et la débandade des troupes fidèles au Président LISSOUBA, SASSOU N’GUESSO, après sa victoire, reprend du service à la tête de l’Etat.

Pendant un moment, il consacre son temps à installer la paix dans le pays. A cet effet, il organise à Brazzaville un Forum national de réconciliation, l’unité, la démocratie et la reconstruction, en janvier 1998. Avec l’appui du médiateur international Omar BONGO ONDIMBA, il organise un Dialogue national sans exclusive dans le pays du 17 mars au 14 avril 2001 qui aboutit à l’adoption d’une convention pour la paix et la reconstruction du Congo.

Après l’adoption d’une nouvelle Constitution, le 20 janvier 2002, Denis SASSOU N’GUESSO est élu Président de la République à l’issue d’un scrutin du 10 mars de la même année, pour un mandat de 7 ans.

En 2003, à Maputo, au Mozambique, SASSOU N’GUESSO présente pour la première fois sa doctrine sur la sécurité et la paix, dénommée « Pacte de non-agression et de la défense commune ».

Le 24 janvier 2006 à Khartoum, au Soudan, SASSOU N’GUESSO est élu Président de l’Union Africaine, née sur les cendres de l’OUA à Durban en Afrique du Sud.

En 2009, Denis SASSOU NGUESSO est réélu Président du Congo à l’issue du vote du 12 juillet, en obtenant 78,61% des voix.

Après un deuxième mandat de sept (7) ans, le Président Denis SASSOU N’GUESSO a été réélu à la tête de l’Etat pour un mandat de cinq ans, le 20 mars 2016. Il est le premier président de la Nouvelle République née avec l’adoption, le 25 octobre 2015 de la nouvelle Constitution.

Denis SASSOU NGUESSO